Photo Investissements en Outre-mer : quels sont les modalités de défiscalisation ?

Investissements en Outre-mer : quels sont les modalités de défiscalisation ?

Plusieurs sont les dispositifs permettant une défiscalisation quand on veut investir en Outre-mer. La réduction d'impôts incite de plus en plus d'investisseurs à miser sur les territoires d'outre-mer. Voici les différentes modalités de défiscalisation dans le cadre d'investissements dans ces régions.

La défiscalisation immobilière

L'investissement immobilier est la première modalité de défiscalisation en Outre-mer. Cette défiscalisation concerne avant tout les différents avantages fiscaux offerts par les autorités locales à ceux qui veulent investir ;dans la pierre. Dans le cadre d'investissements en outre-mer de défiscalisation 2019, plusieurs niches fiscales immobilières sont à disposition des investisseurs. Les lois en la matière sont pléthoriques, de la loi Pinel à la loi Girardin.

La loi Pinel encadre les principales modalités de la défiscalisation immobilière. Ce dispositif donne le droit aux investisseurs de choisir la durée de location entre 6, 9 et 12 ans. Le taux de défiscalisation sur le revenu dépend de cette durée. Celui-ci est de 12% de la valeur du bien avec une location de six ans. Si on choisit une location de neuf ans, on jouit d'un taux de réduction d'impôt de 18%. Si on opte en revanche pour la durée de location de douze ;ans, le taux de 21% s'applique sur le montant de l'acquisition immobilière.

Le PERP et le don

La création d'un PERP constitue un moyen de défiscalisation des investissements en outre-mer. Ce dispositif séduit pas mal d'investisseurs en quête de défiscalisation simple et sans grandes contraintes. Les montants versés sur ce produit d'épargne sont déductibles chaque année du revenu global pour chaque individu du foyer fiscal avec un plafond bien défini. Le taux de réduction fiscale est de 10% des revenus professionnels avec une limite fixée à 31 380 euros.

Le don constitue aussi une modalité de défiscalisation intéressante en Outre-mer, que ce soit dans les DOM-TOM ou dans les COM. Les versements réalisés sous forme de dons à des entités d'utilité publique ouvrent droit à une diminution d'impôt effective au niveau du revenu. Le taux de défiscalisation peut atteindre les 60% des montants donnés dans la limite de 20% du revenu imposable. Le taux atteint les 75% si les dons ont été versés à des structures d'aide gratuite aux personnes vulnérables et en difficulté.

Les autres modalités

D'autres modalités de défiscalisation s'offrent aux particuliers comme aux professionnels. Il y a par exemple l'investissement dans l'art qui est réservé aux professionnels du secteur. Une réduction spéciale est accordée aux sociétés qui obtiennent des œuvres originales d'artistes encore vivants. On peut aussi profiter d'une défiscalisation en investissant dans les monuments historiques. Cela consiste à effectuer des travaux de rénovation d'objets de mobilier. En contrepartie, une réduction d'impôt sur le revenu sera appliquée.

Le dispositif Girardin est un autre moyen de réduire ses impôts en investissant dans 4 volets bien précis. Un des ses volets étant celui de la loi Girardin Industriel. Ce dispositif permet d'investir dans la location de matériels industriels pour les entrepreneurs en Outre-mer. Des Entreprises comme ECOFIP les aident dans la démarche qui mène vers une réduction d'impôt sur le revenu. La société ECOFIP est leader dans le montage relatif à loi Girardin et intervient sur l'ensemble des territoires d'outre-mer.